07 novembre 2012

Niska revient sur : la prostitution !

Niska revient sur : l'abolitionnisme!    Il faut l'avouer, il y'a quelques année, quand je n'étais qu'une adolescente à laquelle on demandait bien souvent de se taire, quand je parlais d'abolitionnisme on me prenait pour une folle, une utopiste, une marginale... Force est de constater que non, je ne suis pas la seule. Cette année j'ai découvert des tas de mouvements, de collectifs, d'hommes et de femmes qui luttent au jour de le jour dans la cause acharnée de l'abolition de la prostitution. Il y'a quelques mois, en... [Lire la suite]
Posté par Niska à 14:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 novembre 2012

Niska répond à la critique !

    Il y'a quelques temps, une personne que je ne connais que de vue,  a laissé quelques commentaires un peu primaires et sarcastique au sujet de ce blog. C'est son droit, j'en conviens, mais le plus comique c'est qu'en plus d'être inconstructive, la "critique" était sur un groupe facebook auquel je n'ai pas accès (admirons le courage) et que lorsque je lui ai proposé une explication calme et posée cette personne s'est défilée, renfrognée et m'a, en quelque sorte, mangé dans la main. Ses arguments étaient en... [Lire la suite]
Posté par Niska à 13:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 novembre 2012

Mariage homosexuel : si on se posait les bonnes questions ?

    Le débat est lancé, les français ne parlent presque plus que de cela : le mariage pour tous. De tous côtés, dans la rue, aux tables de restaurants, dans les réunions de famille : les pros, les antis et les indifférents débattent. Il y'a quelques temps, je n'étais ni pour, ni contre, mais en entendant les discours des antis je suis devenue pro-mariage homosexuel.    Ils s'aiment. Qui ça dérange ?    L'homosexualité est un fait, elle est là depuis toujours, le mariage, n'étant qu'une signature... [Lire la suite]
Posté par Niska à 16:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 novembre 2012

J'ai lu pour vous : Cinquante nuances de Grey (admirez le courage)

Quand j'ai commencé " Cinquante nuances de Grey" je ne m'attendais à découvrir ni chef d'oeuvre, ni  histoire sympathique, ni grandes réflexions intellectuelles mais je ne m'imaginais pas non plus tomber dans les bas fonds d'une littérature sans goût ni saveur si ce n'est celui amer et depassé d'un mauvais roman.  Cinquante nuances de Grey c'est d'abord Anastasia Steele, une jeune étudiante, qu'on a envie de baffer à chaque page. Le cadre est posé d'emblée, Anastasia est une "tâche" sombre dans un univers ou tout le monde... [Lire la suite]