Madame Boutin,

 

 

 

 

cancer-du-sein

                Je n’ai pas toujours été d’accord avec les propos que vous avez tenus par le passé. Je peux même aller jusqu’à affirmer que je n’ai jamais été d’accord avec vous. Vous incarnez tout ce que j’exècre le plus dans ce bas monde. Vous êtes une bigote donneuse de leçon. Bref, je ne vous apprécie que très modérement. Bref, ce n'est pas pour ces griefs que je m'adresse à vous, vous qui ne lirez probablement jamais ces mots. Ils n'auront qu'une portée exutoire, et ce la me suffit. 

       . Aujourd’hui, l’actrice Angelina Joly déclarait à la presse avoir subi une mastectomie pour raisons médicales. Avec 87 % de risques de déclarer un cancer du sein on peut aisément le comprendre. Après cette annonce vous avez écrit ce twitt, féroce et inutile « Pour ressembler aux hommes ? Rire ! Si ce n’était pas triste à pleurer »

                Je suis désolée Christine, mais c’est vraiment la bourde de trop.

                Excusez-moi du terme mais MERDE QUOI ! Nous parlons du cancer du sein, soit le cancer plus fréquent chez la femme. (là, il faut imaginer que je tape du poing sur la table, et que je me fais surement mal) A l’échelle de la France ce cancer fait près de 11 000 morts par an. Et même chez les femmes qui ont survécu comment pouvez-vous balayer ce traumatisme d’un revers de main, d’un twitt assassin ? Le cancer du sein est une crainte qui sommeille au fond de chaque femme, de chaque mère. Qui ne s’est jamais senti angoissée à cause d’une douleur, d’une boule, d’un kyste à cet endroit ? Je suis surprise que vous n’y ayez pas pensé. Etes-vous certaine d’être une femme ?

 

Non, madame, vous ne pouvez pas en rire. C’est diabolique, c’est inhumain, c’est tout sauf digne d’une femme de foi. Avant de twitter, avez-vous pensé que le cancer ôte des parents à leurs enfants, des enfants à leurs parents. Il brise les espoirs, il est sans pitié, écrase presque tout sur son passage… Et même quand on en guéri on n’oublie jamais l’ardeur de la maladie.

               

Alors, peut-être est-ce simplement Angelina Joly qui vous dérange. Mais même si cela touchait ma pire ennemie je ne parviendrais pas à en rire…Je vous en prie, ayez un peu d’empathie.

                Vous pouvez en être sure Madame Boutin, je vous souhaite peu de bonnes choses mais la santé, toujours.